L'Otage et Le Pain dur, 2001 et 2002, mise en scène de Bernard Sobel

Théâtre de Gennevilliers

L’Otage

Mise en scène : Bernard Sobel assisté de Noureddine El Ansari
Collaboration artistique : Christophe Camfrancq, Guido Fanti, Michèle Raoul-Davis
Scénographie : Lucio Fanti
Costumes : Cissou Winling
Lumières : Bruno Goubert

Avec : Carine Baillod (Sygne de Coûfontaine) ; Carlo Brandt, en alternance avec Nicolas Bouchaud, (Toussaint Turelure) ; Bernard Ferreira (le curé Badilon) ; Alain MacMoy (le Pape Pie) ; Gilles Masson (le vicomte Georges de Coûfontaine)

Production : Théâtre de Gennevilliers

 

Le Pain dur

Mise en scène : Bernard Sobel assisté de Noureddine El Ansari
Collaboration artistique : Christophe Camfrancq, Guido Fanti, Michèle Raoul-Davis
Scénographie : Lucio Fanti
Costumes : Cissou Winling
Lumières : Bruno Goubert
Son : Bernard Valléry

Avec : Pascal Bongard (Toussaint Turelure) ; Florence Lefebvre des Noëttes (Sichel) ; Sophie Rodrigues (Lûmir) ; Yves Ruellan (Ali Habenichts) ; Cyril Dubreuil (Louis de Coûfontaine)

Production : Théâtre de Gennevilliers