Ouvrages illustrés

(Liste indicative établie par Marie-Victoire Nantet)

Théâtre

Tête d’Or (seconde version 1894) 1

- 3 compositions en noir (hors-texte) dessinées par Maxime Dethomas. Petit in-4°, Société Littéraire de France, Paris, 1920.

- 12 bois de Roger de la Fresnaye gravés par Blaise Monod, dont 2 à pleine page et 10 in texte. In-4°, édition Louis Broder, 1949.

 

L’Annonce faite à Marie (1910-1911)

- 36 bois par Maurice Denis, dont 11 à pleine page, gravés sur bois en couleurs par Jacques Beltrand. (Edition de luxe) Auguste Blaizot et fils, 1940.

- 45 gravures originales au burin de Pierre-Yves Trémois. Grand in-4°, NRF, 1954.

- 12 gouaches par A.M. Cassandre gravées sur bois par G. Angiolini, Gallimard-Coulouma, 1953, collection « Le Rayon d’or ».

- 20 eaux-fortes de Michel Ciry. In-4°, Club du Livre, Philippe Lebond édition, 1964.

 

Le Chemin de la Croix (1911) 

- Illustrations (non signées) de Louis-Jean Sainte-Marie Perrin faites sur les indications de l’auteur et couverture ornée d’un médaillon représentant une sainte femme la main ouverte. Deuxième édition. In-12° carré, Librairie de l’Art catholique, 1913.

- Deux gravures sur bois d’après la Petite Passion d’Albert Dürer. Troisième édition de luxe en caractères gothiques. Grand in-4°, Librairie de l’Art catholique, 1913. 

- Bois gravés au canif par Jean Marchand. Cinquième édition, Librairie de l’Art catholique, 1918.

- 15 gravures sur cuivre à l’eau-forte et de bois gravés, d’André Collot, édition Jacquemart, 1948.

- Lithographies originales de Louis Travert, Galerie Jean Giraudoux, 1962.

- Texte illustré de sculptures de Claude Gruer. In-8°, Rodez, 1976.

-14 dessins à la plume d'après les fresques de l'église Saint Louis de Marseille. In-4°, S.l. Éditions du Sel La Madrague.

 

Protée (1913)

 - 27 bois dessinés et gravés de Jean-Gabriel Daragnès. In-4°, NRF, 1920.

 

L’Homme et son désir (1917) 

- Texte autographe illustré par Audrey Parr de dessins originaux découpés dans un papier vélin blanc et bleu et collés pour décorer le texte. Au verso de chaque feuillet est reproduite la musique de Darius Milhaud. Sur les portées sont collées de grosses notes découpées en papier noir ; en haut de chaque page, sur une large page de papier bleu foncé, se détachent des personnages ((danseurs, choristes et musiciens) en papier noir blanc et or, le tout dans un emboîtage de papier gros bleu, doublé de papier or et blanc.  

 

Le Soulier de satin (1919-1924) 

- Quatre volumes in-8° dans un étui. Couvertures en papier doré ornées d’une vignette de José-Maria Sert (à qui l’œuvre est dédiée) représentant un soulier pris dans un entrelacs en forme de cœur. Chaque volume est enrichi d’un frontispice. Volume I : une femme agenouillée aux pieds d’une Madone assise dans un baldaquin et lui offrant en ex-voto une pantoufle espagnole. Volume II : « L’Offrande de l’Orient ». Volume III : « La Galère de Don Rodrigue, vice-roi d’Espagne ». Volume IV : un saint en train d’adorer le Christ en croix qui lui apparaît dans une éclaircie du ciel. Ces quatre lithographies en noir sur fond or sont de style baroque. NRF, 1929. 

- 58 illustrations par Yves Brayer, gravées sur bois en couleurs par Gérard Angiolini. Grand in-4°, Editions Coulouma, 1951.

 

Tête d'or. Partage de midi. L'annonce faite à Marie. L'otage. Le soulier de satin

- 32 illustrations par André Masson, Lucien Coutaud, Félix Labisse. In-4°, NRF, Gallimard, 1966.

 

The Book of Christopher Colombus / Le Livre de Christophe Colomb (1927)

- Illustrations et portrait en lithographie (en bleu, orange, noir et gris, pleine page) de Paul Claudel par Jean Charlot. In-4°, Newhaven Yale University Press, 1930.

- 25 Illustrations sur cuivre (dont 17 hors-texte) par Albert Decaris. In-4°, Georges Guillot, 1956.

 

Jeanne d’Arc au bûcher (1934)

- 25 cuivres originaux d’Albert Décaris. In-4°, Georges Guillot, 1954.

Prose et poésie

Le Printemps (vers 1886-1888 ?)

- Pointes-sèches de Brigitte Simon postface de François Chapon, édition Jacques T. Quentin, 1994.

 

Connaissance de l’Est (1895-1904)

- Portrait de l'auteur et compositions décoratives dessinées et gravées sur bois par Foujita, édition Crès, Paris, 1925, Collection « Les Maîtres du Livre ».

- 31 compositions en couleur par Jean Berque, septième édition (de grand luxe mais incomplète), Gonin, Lausanne, 1930.

 

Cinq grandes Odes (1900-1908) suivies d’un Processionnal pour célébrer le siècle nouveau (1907)

- Texte présenté par Marius-François Guyard, Illustrations de Buraglio, Imprimerie Nationale, 1964.

 

La Cantate à trois voix (1911)

-12 lithographies par Emilienne Milani sur les thèmes de la Cantate, avec un texte de présentation de Claudel, éditions d’art Sagile, 1946.

 

Sainte Geneviève (1918)

- 14 dessins dans le texte d'Audrey Parr gravés sur bois par Bonkotsu Igami, « d'après le procédé japonais ». Au verso, une composition en couleur de Keisen Tomita gravée par Bonkotsu Igami (selon le procédé japonais à deux encres en camaïeu de bleu) et un poème autographe en fac-similé. Page de titre et explicit gravés par Noémi Pernessin. Petit in-4° oblong (32,5 x 13,7 cm) de 38 feuillets se dépliant comme un accordéon, Tokyo, édition Chinchiocha, 1923.

 

Corymbe de l’automne [poème de Francis Thomson traduit de l’anglais vers 1918]

- 12 gravures sur bois d’André Lhote. Petit in-4°, NRF, 1920.

 

Verlaine (deux poèmes 1919)

- 10 bois gravés d'André Lhote. Plaquette in-4°, NRF, 1922.

 

Le Vieillard sur le mont Omi (1924)

- 32 compositions japonisantes, comportant un ou plusieurs papillons dessinés par Audrey Parr et reproduits à la gouache blanche par J. Saudé. Plaquette in-16° de 51 feuillets non numérotés, sur un papier ivoirine suffisamment translucide pour faire jouer entre elles les illustrations aux recto et verso de certaines pages, couverture blanche. Le Livre, 1927.

 

Souffle des Quatre Souffles (1925)

- Quatre phrases sur les quatre saisons du Japon par Paul Claudel, avec quatre dessins de Keisen Tomita gravés sur bois selon le procédé purement japonais par le graveur Bonkotsu Igami, imprimés par le graveur lui-même sur le papier spécialement fabriqué pour cette édition par la papeterie Iwano de Etchizen. Traduction des quatre phrases par quatre poëtes japonais : Nico D . Horigoutchi, Yasso Saïjo, Shintaro Souzouki et Yoshio Yamanouchi. Justification du tirage : Signature de l’auteur, accompagnée d’un océan gravé par Taïun Yamamoto sur porcelaine. Maison Santo Sho-in, Tokyo, octobre 1926.

Trois exemplaires de luxe (4 phrases autographes de l’auteur avec 4 dessins originaux de Keissen marqués des caractères Ciel, Terre, Homme, et deux exemplaires d’auteurs marqués des caractères Soleil-Japon et Bouddha-France).

 

Poëmes du Pont-aux-faisans (1925)

Album de 36 éventails dans un entoilage bleu (0,64 x 0,36). Chaque éventail présente soit une des « Cent phrases » reproduite en lithographie d’après le manuscrit au pinceau, soit une composition par Keisen Tomita (gravée sur bois selon le procédé japonais par Bonkotsu Igami) illustrant cette « phrase ». Pour « Souffle des Quatre Souffles », réimprimé dans ce recueil, chacune des quatre phrases est sur le même éventail que la composition de Keisen Tomita. L’album qui comprend 20 poèmes et 20 illustrations est édité par la maison Nichi Futsu Gujetsu.

 

Cent phrases pour éventails (1926)

Trois volumes de format étroit allongé (0,29 x 0,10) sur papier senga du Japon repliés en accordéon à la japonaise, reliés en toile grise mouchetée d’or, le tout dans un emboîtage japonais de toile bleue avec fermeture en ivoire. Les 172 phrases autographes calligraphiées au pinceau par Claudel sont reproduites en lithographie d’après le manuscrit et accompagnées de leur équivalent en caractère chinois. Ils furent choisis par MM. Yamanouchi et Yoshie et calligraphiés au pinceau et à l’encre de chine par Ikuma Arishima, sceau gravé par M. Takahashi. Éd. Koshiba, Tokyo 1927.

 

L’Oiseau noir dans le Soleil levant (1927)

- 15 eaux-fortes de Foujita colorées au pochoir par Daniel Jacomet. Grand in -4°, édition Excelsior, 1927.

 

Au milieu des vitraux de l’Apocalypse (1929)

- 150 illustrations de Jean Charlot réalisées à partir des propositions de Paul Claudel. Quelques unes - gravées sur bois par Gérard Angiolini – sont parues dans Introduction à l’Apocalypse, Egloff, 1947.

 

Les révélations de la Salette (1931)

- Illustrations de Jean Charlot. In-4°, La Table ronde, 1946.

 

Sainte Thérèse de Lisieux vous parle (1935)

- 3 gravures sur bois d’après les dessins originaux d’Henri de Waroquier, plaquette éditée par les Bénédictines de l’Abbaye Notre Dame Du Pré, Lisieux, 1950.

 

Dodoitzu (1936)

- 26 poèmes illustrés de 30 aquarelles à pleines pages de Rihakou Harada dont une sur la couverture et 29 hors-texte. In-4°, NRF, 1945.

 

Saint François (1943)

- 12 lithographies originales, en noir, blanc, marron, à fond teinté de José-Maria Sert, Gallimard et Mourlot-Frères, 1946. 

Anthologie

Visages de l’amour dans l’œuvre de Paul Claudel

- Dessins originaux d’Emilienne Milani, La Porte bleue, cercle des bibliophiles de Paris, 1956.

 


1. Entre parenthèses - après le titre des œuvres - la date de composition du texte illustré.